Archives

Nabile Farès

Cette catégorie contient 11 articles

Nabile Farès, L’Etrave. Voyages à travers l’islam (Bonnes feuilles)

Nabile Farès, L’Etrave. Voyages à travers l’islam[1] Récit ? Plutôt que roman ? Je ne puis en être juge. J’aimerais bien donner à lire cette histoire avant de quitter ce monde : « Ce ? » Y en aurait-il un autre ? Pour ma part, j’en doute. Je préfère penser que ce monde inclut tous les mondes auxquels, imaginairement, parfois, même, … Lire la suite

Nabile Farès, L’Etrave. Voyages à travers l’islam (inédit)

« Tu n’iras pas piétiner le cœur des gens » par Ali Chibani       Avec L’Etrave[1], Nabile Farès continue à s’interroger et à nous interroger sur l’Histoire d’une humanité marquée par ses propres violences. Telle une étrave qui fend les eaux, son dernier roman, publié à titre posthume en Algérie, traverse des histoires douloureuses qui … Lire la suite

Vie et oeuvre de Nabile Farès

Nabile Farès, l’homme des incorruptibilités* Par Ali Chibani   Le sel de la mer est en moi. Le vent aussi. Celui qui détache le soleil et le porte, là, dans le ventre de tes larmes.                Ne pleure plus Malika.                Ne pleure plus.                J’ai compris. Nabile Farès, Mémoire de l’Absent Nabile Farès[1] présente … Lire la suite

Karima Lazali, hommage à Nabile Farès

Nabile Farès : le scribe de la mémoire Par Karima Lazali* Nabile Farès débute l’écriture de Yahia pas de chance, alors qu’il est âgé de 18 ans et qu’il se trouve au maquis, comme il nous l’a appris lors d’un échange. Il relate qu’il était chargé d’inscrire le nom des combattants morts sur un registre. … Lire la suite

Présentation de Maghreb, étrangeté et amazighité de Nabile Farès (extraits)

Présentation de Maghreb, étrangeté et amazighité de Nabile Farès Par Ali Chibani   Le Maghreb est toujours le territoire de luttes symboliques déterminées par des confrontations historiques qui s’y sont produites depuis de nombreux siècles. Le « Maghreb » ? « Non ! », diront les Amazighs qui désormais préfèrent nommer cet espace, pour eux ancestral, « Tamazgha ». « Non ! », ajouteront d’autres qui … Lire la suite

Message de la famille de Nabile Farès

Michèle Farès Langlère, son épouse Florence et Roland Chelly, Bénédicte et Didier Atlan, Xavier Parias et Anne-Karin Mordos, Esther et Fred Coachon-Moschkowitz, ses beaux enfants Simon, Clara, Elie, Emma, Justine, Nathan, Louis, Arthur, ses petits enfants, ont la tristesse de faire part du décès de Nabile Farès, psychanalyste, écrivain, ancien maître de conférence à l’université d’Alger, Grenoble et Angers en psychopathologie survenu … Lire la suite

Nabile Farès, La mort de Salah Baye ou la vie obscure d’un Maghrébin

Le Récit du mort Par Ali Chibani L’œuvre de Nabile Farès est traversée par les traumatismes de l’enlèvement et de la disparition : enlèvement et disparition de l’oncle Saddek par l’armée française dans plusieurs romans dont Yahia Pas de chance, Le Champ des Oliviers et Mémoire de l’Absent, enlèvement du père par l’armée française et par … Lire la suite

Texte inédit de Nabile Farès

« L’apport irremplaçable de l’analyse littéraire » à la compréhension de l’expérience historique au Maghreb Par Nabile Farès              En prenant pour objet de notre visée les textes littéraires publiés en France et au Maghreb,  nous nous sommes aperçus que ceux-ci nous donnaient à lire les formes et évènements de la vie … Lire la suite

Nabile Farès, biographie littéraire

Nabile Farès, le scribe qui veille au carrefour des embrasements Par Ali Chibani (Article initialement publié par Les Lettres Françaises)                 Ouvrir le monde à un autre avenir. Tel est l’idéal de Nabile Farès. Ecrivain, anthropologue et psychanalyste, le fils d’Abderrahmane Farès, président de l’Exécutif provisoire algérien en 1962, est né à Collo en … Lire la suite

Il était une fois, l’Algérie de Nabile Farès (extrait)

Il était une fois, l’Algérie de Nabile Farès Par Ali Chibani  Dans son dernier ouvrage publié, Nabile Farès offre une série d’histoires algériennes faussement indépendantes pour un pays de disparus. Le ton est donné dès le titre : Il était une fois l’Algérie(éd. Achab) nous situe déjà dans l’univers du conte. Mais il va au-delà car … Lire la suite

Tous les dossiers