Archives

France

Ce tag est associé à 39 articles

Vie et oeuvre de Nabile Farès

Nabile Farès, l’homme des incorruptibilités* Par Ali Chibani   Le sel de la mer est en moi. Le vent aussi. Celui qui détache le soleil et le porte, là, dans le ventre de tes larmes.                Ne pleure plus Malika.                Ne pleure plus.                J’ai compris. Nabile Farès, Mémoire de l’Absent Nabile Farès[1] présente … Lire la suite

Présentation de Maghreb, étrangeté et amazighité de Nabile Farès (extraits)

Présentation de Maghreb, étrangeté et amazighité de Nabile Farès Par Ali Chibani   Le Maghreb est toujours le territoire de luttes symboliques déterminées par des confrontations historiques qui s’y sont produites depuis de nombreux siècles. Le « Maghreb » ? « Non ! », diront les Amazighs qui désormais préfèrent nommer cet espace, pour eux ancestral, « Tamazgha ». « Non ! », ajouteront d’autres qui … Lire la suite

Albert Camus, L’Etranger

L’Etranger d’Albert Camus, de l’absence d’Histoire à l’impossible utopie Par Ali Chibani               L’Etranger[1] a suscité une grande polémique à cause de l’absence des « indigènes » colonisés dans le paysage d’Alger et du meurtre de « l’Arabe » par Meursault, le personnage narrateur. Un sentiment de gêne peut en effet naître à la lecture de ce roman … Lire la suite

Laura Alcoba, Le bleu des abeilles

Se construire et se reconstruire à travers la langue française par Victoria Famin   Dans Le bleu des abeilles (Gallimard, 2013), son quatrième roman, l’auteure argentine Laura Alcoba reprend l’écriture autobiographique de son premier texte, Manèges, petite histoire argentine (Gallimard, 2007). La petite fille qui avait vécu dans la clandestinité pendant la dernière dictature militaire … Lire la suite

L’écrivain algérien entre deux logiques normatives médiatiques parisiennes

  Du « mauvais Kabyle » au « bon Arabe », le dilemme des auteurs algériens lus en France Par Ali Chibani         A l’origine de cette réaction, une chronique intitulée « Livres : le roman algérien, miroir de la France » d’un certain Fabien Mollon, présenté comme le secrétaire de rédaction du magazine Jeune Afrique. Si nous … Lire la suite

Mohammed Dib, Réflexion sur les critiques littéraires français et européens

« Curieux comportement des critiques français et européens en général à l’égard de nos livres[1] » Par Mohammed Dib[2] Curieux comportement des critiques français et européens en général à l’égard de nos livres. Ils ne jugent jamais en toute innocence l’œuvre d’un homme qui écrit, mais d’un Maghrébin, lequel doit justifier à chaque ligne sa condition maghrébine, condition à laquelle on … Lire la suite

La ville de Paris dans la production de quelques écrivains francophones

* En collaboration avec la revue Hommes & Migrations[1]   Les dessous de la Ville-lumière. Les étudiants africains à Paris (1945-1975) Par Nicolas Treiber, doctorant en littérature, université d’Aix-Marseille-I. « Ô toi qui voyages je te donne un conseil, prends-le aussitôt Vois ce qui te convient avant de vendre et d’acheter «  Dahmane el Harrachi, Ya Rayeh. … Lire la suite

Rabah Belamri, Regard blessé

Mémoire à charge Par Ali Chibani       Rabah Belamri, comme de nombreux auteurs algériens, revient sur l’accès de son pays à l’indépendance et ce que les hommes de pouvoir, notamment les militaires, ont fait de cette indépendance. Regard Blessé1, prix France Culture 1987, est un roman dans lequel la voix du narrateur omniscient … Lire la suite

Mouloud Feraoun et Jean Amrouche, une Histoire, deux journaux

Mouloud Feraoun et Jean El Mouhoub Amrouche : le journal comme « asile de paix » dans un drame spirituel* Par Ali Chibani    En 2012, nous avons « célébré » les 50 ans de la fin de la colonisation française. Nous avons aussi commémoré les 50 ans de l’assassinat de Mouloud Feraoun. Nous ne devons pas oublier qu’il … Lire la suite

Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, Laurent Binet, HHhH. Lecture croisée.

Des pierres et des hommes…  par Caroline Tricotelle Comme tout un chacun, l’Histoire s’impose à nous. Elle se manifeste sans trop d’effort puisqu’elle demeure là, sous nos yeux, à travers des espaces que des hommes ont fait construire en leur temps. Les vieilles pierres de Rome ou d’Athènes, les ponts de Paris, les sculptures façonnées … Lire la suite

Tous les dossiers

Publicités