Archives

Autobiographie

Ce tag est associé à 6 articles

Nabile Farès, L’Etrave. Voyages à travers l’islam (Bonnes feuilles)

Nabile Farès, L’Etrave. Voyages à travers l’islam[1] Récit ? Plutôt que roman ? Je ne puis en être juge. J’aimerais bien donner à lire cette histoire avant de quitter ce monde : « Ce ? » Y en aurait-il un autre ? Pour ma part, j’en doute. Je préfère penser que ce monde inclut tous les mondes auxquels, imaginairement, parfois, même, … Lire la suite

Nina Bouraoui, Mes mauvaises pensées

Le « je » autofictionnel de Nina Bouraoui dans Mes Mauvaises pensées Par Rabiaa Marhouch*       Mes Mauvaises pensées[1], neuvième opus de Nina Bouraoui récompensé par le prix Renaudot de 2005, porte la mention « roman » dans la première édition chez Stock. L’indication générique oriente donc d’emblée la lecture vers une fiction[2]. Cependant, bien qu’il ne … Lire la suite

Dany Laferrière, L’Art presque perdu de ne rien faire

Le chemin vers le café d’en face dans  L’Art presque perdu de ne rien faire de Dany Laferrière  Par Hanen Allouch   Œuvre de fragments protéiformes, tantôt en prose tantôt versifiés, essai traversé par la poésie et par les figures de l’enfance que l’écriture ressuscite, c’est ainsi que se présente L’Art presque perdu de ne rien … Lire la suite

Mazen Kerbaj, lecture de trois œuvres

Mazen Kerbaj, une œuvre du quotidien Par Lama Serhan   Dans cet article, j’ai voulu m’attacher à l’oeuvre de Mazen Kerbaj, illustrateur, musicien libanais. De son cri après la mort de Samir Kassir Une semaine sans la voix de Samir, aux dessins publiés au jour le jour dans Beyrouth, juillet-août 2006, son besoin de remplir des … Lire la suite

Fadéla M’Rabet, La Salle d’attente

  Algérie, terre de tous les possibles ? par Ali Chibani    Dans La Salle d’attente[1], Fadéla M’Rabet revient sur les expériences qui ont été fondatrices dans sa vie de femme et de militante féministe. Le projet littéraire de Fadéla M’Rabet n’est pas sans rappeler Nerval qui « ne fait pas autre chose que chercher à se … Lire la suite

Maryse Condé, La Vie sans fards

Vivre ou écrire, faut-il vraiment choisir ?  par Virginie Brinker                 En 2012, Maryse Condé publiait chez Jean-Claude Lattès un récit autobiographique, La Vie sans fards. Placé sous l’épigraphe de Sartre « Vivre ou écrire, il faut choisir », le texte présente aussi une préface qui se clôt sur une citation … Lire la suite

Tous les dossiers

Publicités