Contact

Vous pouvez nous contacter ou nous proposer vos articles à laplumefrancophone[at]gmail.com

Ou en allant sur notre profil Facebook.

Publicités

Discussion

30 réflexions sur “Contact

  1. Bonjour,

    J’ai vu que vous aviez posté sur Facebook la page pour l’inscription au colloque-hommage du 24 septembre « Mohammed Dib sur les chemins du monde ».

    Je vous en remercie vivement mais il me semble qu’il manque l’invitation et le programme.

    Je ne peux pas vous envoyer l’invitation, en format PDF, via cette fenêtre mais je vous copie le programme plus bas.

    Pour recevoir ces documents sous une présentation plus agréable, S vous m’envoyez votre adresse e-mail à hommage.dib@gmail.com, je vous renverrai ‘par retour de mail’ invitation et programme en PDF, qui seront plus faciles à publier.

    Je vous remercie d’avance et vous exprime mes plus sincères salutations

    Catherine Dib (fille de M. Dib)

    Colloque – Hommage à l’écrivain Mohammed Dib

    Maison de l’Amérique latine 217, Boulevard Saint-Germain – 75007
    Paris – 24 Septembre 2013

    • Parrainage : la Ministre de la Francophonie, Madame Yamina Benguigui
    • Collaborations et institutions invitantes : Institut français, Maison de l’Amérique latine
    • Responsable du programme : Abd El Hadi Ben Mansour, Université Paris IV-Sorbonne

    Hommage-colloque

    13h – Accueil des participants.
    13h15 – Présentation et ouverture des travaux du colloque par Abd El Hadi Ben Mansour

    Lecture de poèmes par Marie Jacquet

    I. Analyse de l’écriture, de l’esthétique, de la poésie

    13h30 – Présidence de séance : Nathalie Philippe, Institut français

    • Ali Chibani, universitaire, journaliste
    « La sagesse cabalistique, langues et langage dans Cours sur la rive sauvage de M. Dib »
    • Paul Siblot, Université de Montpellier
    « Un regard autre, ou « la traversée des apparences » »
    • Denise Brahimi, Université Paris VIII
    « Les deux Oedipe. M. Dib Horizon 2000 ou un Oedipe peut en cacher un autre »
    • Charles Bonn, Université Lyon 2
    « Les aléas d’une lecture souvent réductrice »

    II. Nouveaux regards sur Mohammed Dib

    15h30 – Présidence de séance : François Zabbal, Institut du monde arabe

    • Anne Guillot, Professeur agrégée de Lettres modernes
    « L’homme à déchiffrer : lire les recueils de nouvelles de Mohammed Dib »
    • Ana Isabel Labra Cenitagoya, Université d’Alcalá
    « Poétique de l’identité chez Mohammed Dib »
    • Madeleine Campbell, traductrice, universitaire
    « Hağar et l’ange : intersémiotique du désert dans L’Aube Ismaël »

    Lecture de poèmes par Marie Jacquet

    III. Approche historique, sociologique et thème de l’identité algérienne

    17h – Présidence de séance : Mourad Yelles

    • Guy Dugas, Université Paul Valéry de Montpellier
    « Les Amitiés algériennes »
    • Dominique Aguessy, poète, écrivain, sociologue
    « Les personnages féminins dans l’œuvre de Mohammed Dib »
    • Tristan Leperlier, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
    « Mohammed Dib intellectuel et écrivain dans la décennie noire : les formes de l’engagement »
    • Sabeha Benmansour, Université de Tlemcen
    « Mohammed Dib, Tlemcen et l’identité algérienne »

    Lecture de poèmes par Marie Jacquet

    Hommage-témoignages

    18h15 – Allocution et présentation des intervenants par A. Ben Mansour et Catherine Dib
    18h30 – Présidence de séance: Catherine Dib

    • Jean Daniel, écrivain, journaliste
    « Les motivations secrètes d’une amitié »
    • Tahar Bekri, poète, université Paris Ouest Nanterre
    « Evocations de Mohammed Dib »
    • Mohamed Harbi, historien, université Paris VIII
    « Rencontre avec Mohammed Dib »
    • Nadjet Khadda, universités de Tlemcen et de Montpellier
    « Les traits majeurs de l’originalité de l’œuvre de Mohammed Dib »
    • Benjamin Stora, historien, université Paris XIII
    « La place des romans de Mohammed Dib dans la culture algérienne actuelle »
    • Habib Tengour, poète, université d’Evry
    « Mohammed Dib, poète »
    • Mourad Yelles, écrivain, Institut National des Langues et Civilisations Orientales
    « Mohammed Dib en toute liberté »

    Lecture de poèmes par Marie Jacquet

    Adresses de contact
    hadi.benmansour@neuf.fr
    hommage.dib@gmail.com

    Publié par Catherine Dib | 15 août 2013, 08:02
  2. Un grand merci!

    Catherine Dib

    Publié par Catherine Dib | 29 août 2013, 16:08
  3. Mes salutations a tous,
    Je suis un Indien et suis étudiant a l’université de Pondichéry (Inde) des lettres. Mon travail de doctorat s’intitule « Mythe et Mémoire: éléments narratifs dans la littérature post-coloniale francophone ». Je souhaite d’analyser une oeuvre de chaque région d’Afrique et des Antilles (c-a-d le Maghreb, Centre, Ouest, Est ,Sud, Malgache, etc.) Pouvez vous me suggérer des écrivains contemporain/récents qui s’occupe des thèmes mentionnes ci-dessus? De plus, quelques livres théoriques a ce propos.

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez accepter mes sincères remerciements…

    Publié par Chinmoypritam Muduli | 23 octobre 2013, 08:03
    • Mes salutations a tous,
      Je suis un Indien et suis étudiant a l’université de Pondichéry (Inde) des lettres. Mon travail de doctorat s’intitule « Mythe et Mémoire: éléments narratifs dans la littérature post-coloniale francophone ». Je souhaite d’analyser une oeuvre de chaque région d’Afrique et des Antilles (c-a-d le Maghreb, Centre, Ouest, Est ,Sud, Malgache, etc.) Pouvez vous me suggérer des écrivains contemporain/récents qui s’occupe des thèmes mentionnes ci-dessus? De plus, quelques livres théoriques a ce propos.

      Dans l’attente de votre réponse, veuillez accepter mes sincères remerciements Monsieur…

      Publié par Chinmoypritam Muduli | 23 octobre 2013, 08:08
      • Bonjour et désolé pour cette réponse tardive. Pour l’Afrique du Nord, il est évident que Nedjma de Kateb Yacine est l’oeuvre idéale tant elle propose une mythologie collective (le mythe du Keblout) et un récit mythifiant l’Algérie dans la figure de Nedjma. Le personnage de Biblique des derniers gestes de Patrick Chamoiseau pourrait vous intéresser. Vous pouvez aussi consulter L’Eté des sept dormants de Mercanton, mais en restant vigilant quant à la différence entre « mythe » et « légende ». Vous pouvez vous intéresser au muythe de Chaka dans les littératures d’Afrique subsaharienne: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaka_Zulu. Et Peuls de Monénembo pourrait vous amener à interroger la posture du lecteur par rapport à une certaine donnée qui peut être considérée comme un mythe ou comme une réalité. Enfin, Le Mystérieux voyage de rien d’Antonine Maillet : https://laplumefrancophonee.wordpress.com/2009/10/10/antonine-maillet-le-mysterieux-voyage-de-rien/
        En théorie, il y a le célèbre ouvrage de Pierre Brunel Mythcritique et vous pouvez lire L’Homme et la Mort d’Edgar Morin, L’ogresse dans la littérature berbère de Nabile Farès dont vous pouvez lire la trilogie La découverte du Nouveau Monde, ces trois ouvrages vous offrant une riche bibliographie.
        Bon courage
        Ali Chibani

        Publié par La Plume Francophone | 1 novembre 2013, 22:48
  4. Un grand merci a vous Ali Chibani

    Amicalement

    Chinmoy

    Publié par Chinmoypritam Muduli | 4 novembre 2013, 05:58
  5. Bonjour.
    Je vous écris. .parce que j’ai toujours écrit .. et j’écris beaucoup en français. . Nouvelles et poésie. . Et articles culturels et de littérature. .
    J’ai récemment publié un recueil de nouvelles, « l’étrange ne tue pas ».. un autre est en cours de publication, mais il est si difficile et stressant de publier ici ey là chez nous, mais on persévère et on tient bon…
    Je serais heureux pour dire que je serais heureux de faire partie de votre communauté de plume. ..
    Mbarek Housni

    Publié par Mbarek Housni | 30 mai 2014, 11:49
    • Bonjour,

      Nous vous remercions pour votre intérêt pour La Plume Francophone. Nous ne publions malheureusement pas d’écrits d’invention (nouvelles, poésie, roman…). Mais si vous comptez participer par des articles, des notes de lecture, des entretiens avec des écrivains francophones, n’hésitez pas à nous envoyer vos papiers à l’adresse indiquée sur contact. Nous vous répondrons avec plaisir et rapidement.
      Cordialement.
      LPF

      Publié par La Plume Francophone | 30 mai 2014, 14:54
    • Desole pour le message tardif. Mais un grand a vous Monsieur Housni pour faire part de votre interet sur mon sujet. Pour le moment, je suis entrain de chercher/collecter des materiaux pour mon travail de recherche. Pouvez vous me suggérer des écrivains contemporain/récents qui s’occupe des thèmes de mythe? De plus, quelques livres théoriques a ce propos….

      Cordialement
      Chinmoypritam Muduli

      Publié par Chinmoypritam Muduli | 8 juillet 2014, 06:12
  6. Je suis un editeur espagnol (www.mmoya.es) qui voudre de editer une tradution de les ouvres de Assia Djebar non traduites a l´espagnol. Pour cette je voudrais de contacter Mdme Djebar ou sa agent literaire, mais je ne encontre pas de information a cette respect.

    Pouvez vous aide moi ?

    Publié par Juan Ignacio Jiménez-Velasco | 26 septembre 2014, 21:02
  7. Je suis togolais titulaire d’un master en littérature francophone. Mon sujet de thèse est axé sur les oeuvres de Fatou DIOP. J’ai bénéficié d’une bourse pour la france. J’aimerais travailler sous la direction du Professeur Romuald Fonkoa ou encore de Xavier Garnier. Svp, aidez-moi urgemment à avoir leur adresse email. Merci

    Publié par DOGBATSE KOSSI | 5 décembre 2014, 23:53
  8. Bonjour,

    en ces moments sombres où la violence règne sur le monde, la rédaction du Podcast Journal a décidé de mettre à disposition les colonnes de ce média – politiquement indépendant et fonctionnant sans aucune subvention pour pouvoir garder son indépendance totale – aux écrits (réflexions, histoires fictives ou réelles, reportages, interviews, dessins…) porteurs de message de tolérance.

    Nous serions heureux d’avoir votre plume parmi les contributions.
    La signature peut se faire sous votre nom ou en utilisant un pseudo de votre choix.

    Voici le lien du document partagé contenant les indications détaillés sur le fonctionnement et l’accès au back-office (si votre accès n’est pas encore configuré, demandez-le par simple retour de mail): RÈGLES BASIQUES PODCAST JOURNAL

    A très bientôt!

    PS: Les revenus générés par l’article (google ads, autre publicité ou partenariat payant) seront reversés à l’auteur, sous forme d’honoraires.

    Cordialement
    La rédaction du Podcast Journal
    http://www.podcastjournal.net

    Page Facebook: http://www.facebook.com/PodcastJournal.net (Cliquez sur le bouton J’aime!)
    Suivez nous sur Twitter: http://twitter.com/Podcast_Journal

    Journal international diffusé en podcast
    Lauréat du Prix du Développement Durable de la JCEM
    Élu par The European Podcast Award « Meilleur Podcast »

    Publié par Podcast Journal | 7 février 2015, 19:36
  9. Bonjour,

    Je vous contacte dans le cadre d’une promotion centrée sur une des auteures de notre maison d’édition : ZELLIGE. Cette dernière est spécialisée dans la littérature francophone et continue de développer des partenariats avec des éditeurs et écrivains du monde francophone.

    Nous souhaitons mettre en avant le travail et la vie de feue Marie VIEUX CHAUVET, tout particulièrement son premier roman « Fille D’Haïti » écrit en 1954.

    Ainsi, nous voulions savoir si cela vous intéresse d’écrire un article sur ce roman, sachant que vous avez déjà écrit un article du même auteure sur l’un de ses romans nommé Amour, Colère et Folie. Si c’est le cas nous vous ferons parvenir le livre.

    Pour tous renseignements complémentaires nous sommes à votre entière disposition.

    Je vous remercie de bien prendre en compte notre demande.

    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

    Publié par ZELLIGE | 20 avril 2015, 10:43
  10. A Coruña
    La Galice
    Printemps 2015

    Chère amis:

    Avec tout notre enthousiasme et amour, nous avons créé la Maison d’édition “Medulia”.
    Notre rêve est que notre petite Maison puisse s’unir au grand effort d’autres petites maisons d’édition et de poésie, pour faire de voyager le vers et l’art contre autant de vulgarité.
    Ce serait pour nous un plaisir de collaborer avec vous au sein d’une rencontre poétique et l’édition en français et en galicien des poèmes.
    Recevez nos salutations distinguées, cordialement,

    Darío Porto
    Directeur

    Publié par Darío Porto | 4 juin 2015, 18:44
  11. Bonjour,
    Je prépare un exposé qui à pour thème les indépendances dans le roman de Rachid Mimouni , Tombéza .
    Je manque de documentation , même au niveau des bibliothèques je n’ai rien trouver . Je serais vraiment reconnaissante si vous acceptiez de m’aider.
    Touts mes remerciements à l’avance .

    Publié par Maza Lynda | 4 décembre 2015, 15:14
  12. Bonjour et Joyeux Noël à tous! Je suis désolé d’avoir pris tant de temps pour répondre. Le courriel de notre Maison d’ Edition est meduliaeditorial@hotmail.com
    Aujourd’hui nous présentons le premier livre de poésie de notre collection!
    Cordialement,
    Medulia Editorial

    Publié par Darío Porto | 22 décembre 2015, 19:12
  13. Bonjour,
    j’aimerai vous signaler la rencontre à l’ENS avec Fiston Mwanza Mujila le 11 mars de 10 à 12h dans le cadre du séminaire Habiter. L’Encrage en Littérature contemporaine.
    https://www.facebook.com/events/466781073526860/466871060184528/
    Bien à vous,
    Zoé Courtois

    Publié par Zoé Courtois | 18 février 2016, 18:26
  14. MON CŒUR T’ESPÈRE
    Je n’aime pas être suivi.
    Je préfère que nous marchions ensemble.
    Si nous parlons de notre Constitution, sache qu’elle est nous, qu’elle est ancrée, en nous, qu’on ne peut nous dissocier, qu’elle nous constitue, elle fait partie de notre corps, chacune de nos pensées et chacun de nos sentiments naissent entiers de notre constitution, comme notre respire au grand air, comme nous marchons sur les chemins, pour sentir la vie, la vie que notre curiosité imagine, avec ce don que nous avons de donner ce que nous donnons de nous-mêmes, de donner à l’autre le peu que nous possédons, et pour être riches, nous avons toute la vie pour le sentir, nous sommes des humains qui se partagent l’Humanité entre l’homme et la femme, et nos enfants, la tendresse et le courage, sur la Terre, île ronde, dans l’Univers, notre horizon le ciel et nos rêves les étoiles, quand le jour et la nuit se relaient pour garder la paix, et que nos passions s’épuisent en perdant leur sang dans le rougeoiement des couchants, et qu’aux levers les rêves nous laissaient les balbutiements d’un chant toujours nouveau, comme l’air vif du vent qui pénètre dans la poitrine d’un enfant qui naît, c’est un nouveau monde au monde que l’on fait en marchant, bras dessus bras dessous.
    Je n’aime pas être suivi. Je préfère que nous marchions ensemble.
    Qui me suit ou me précède n’a rien à me donner mais tout à me prendre, mais moi j’aime partager, alors, marche à côté de moi, pour tirer le rideau de l’inconnu, ensemble, d’un geste solidaire, afin que l’horizon recule d’un pas à chacun de nos pas, et que l’éternité de l’amitié soit renouvelée comme le présent cadeau de ta main dans la mienne.
    Notre constitution est le meilleur rempart contre tous les abus des suiveurs et des meneurs.
    À force de suivre l’individu devient servile.
    À force de mener l’individu se corrompe.
    Marchons ensemble tant que l’oppression sera, d’hier comme de demain, soignons notre constitution pour que jamais ne s’éveille l’instinct des mauvaises bêtes humaines dont la langue ment quand les gestes sont faux, bêtes humaines dont le geste violent réclame des hymnes de délivrance.
    Les chants de liberté accompagnent l’austérité quand les chants d’amour délaissent les opprimés.
    La liberté et l’amour ne font pas usage de mots, et la musique ne vient que des battements des cœurs où tendresse et courage cohabitent et c’est tout dire.
    Nous ne pouvons gouverner l’amour, nous aimons sans raison.
    La liberté ne se négocie pas, nous sommes libres ou pas.
    Mais la liberté n’est pas une tradition, il faut la rappeler à chaque occasion quand un ordre est donné.
    Dire non est le principe de base du libre.
    L’anarchie naturelle de la vie nous impose d’occuper librement notre paresse. Sans foi ni raison. Juste est le plaisir de sentir la vie. C’est une façon d’admirer notre possession. Notre avoir : la vie. Notre seule chance : vivre.
    Dire non – même quand il faut dire oui, c’est comme dire : je suis. Cela exclut les autres de soi mais les rejoint par l’être : nous sommes tous des humains. Cela suffit de nous ressembler pour que je sois pour moi avant toi. Moi, c’est moi, toi, tais-toi, le temps que je me décide comment je te vois et si je t’écoute.
    Maintenant, j’ai dit tout ça, mais, si tu viens chez moi, entre sans frapper, mon cœur t’espère.
    Pierre Marcel Montmory – trouveur

    Publié par Pierre Montmory | 6 avril 2016, 23:01
  15. Bonjour,

    J’ai le plaisir de vous annoncer la parution des « Confessions d’une Sardine sans tête » de Guy Alexandre Sounda aux Éditions Sur Le Fil.

     » Un écouteur assermenté recueille sur son calepin les confessions par gestes de Fabius Mortimer Bartoza, un sexagénaire parisien que des gendarmes ont retrouvé au petit matin en compagnie de sa poupée russe, juché sur la statue d’Henri IV, clamant à cœur et à cris vouloir fêter enfin son trentième anniversaire et entamer une nouvelle vie. Et nous voilà embarqués dans les méandres du passé de cette Sardine-sans-tête, sorte de nom de code que portaient les miliciens sous les ordres de tonton Keban, un sous-officier rebelle de l’armée nationale opposé au Président Yango-na-Yango, alias Sa-Majesté-la-Chose, pendant la guerre civile qui sévissait à Gombo-la-capitale : de la dictature du régime des Moustachus et de l’oppression des Bérets Rouges à son exil et son errance sur les pavés parisiens, en passant par ses amours, ses embrouilles et ses fantômes, Fabius Mortimer nous dit tout de la vie des hommes au carrefour de l’Afrique et de la France – et surtout l’indicible ?  »

    Pour en savoir plus concernant ce roman aussi poétique qu’explosif, rendez-vous ici : http://editionssurlefil.fr/home/5-confessions-d-une-sardine-sans-tete-guy-alexandre-sounda-9791095367048.html

    Et surtout, pour célébrer la sortie de cet ouvrage, nous vous invitons ce samedi 2 juillet à 21h au Théâtre Darius Milhaud dans le 19e. Au programme, lecture en musique d’extraits du roman, échanges avec le public autour des thèmes évoqués, dédicaces, le tout suivi d’un apéro dinatoire !

    En espérant vous y retrouver

    Bien à vous,

    Sixtine

    Publié par Sixtine | 28 juin 2016, 16:40
  16. Bonjour,

    Pouvez-vous annoncer cette activité sur Mohammed Dib?

    Je vous en remercie.

    Bien cordialement,,

    Catherine Dib

    ——————————————————————————————————-

    Sujet : La Traversée vers l’Autre – Mohammed Dib à Saint-Denis – 1er octobre 2016

    Madame, Monsieur,

    La Société Internationale des Amis de Mohammed Dib a le plaisir de vous inviter le 1er octobre prochain à Saint-Denis.

    • Nous tiendrons un stand au Village des Associations, place Jean Jaurès, de 11h à 18h. Nous aurons le plaisir de vous recevoir dans notre ‘salon de conversation’ où nous pourrons échanger sur le thème de La traversée vers l’Autre et vous faire mieux découvrir l’œuvre de Mohammed Dib.

    • La traversée vers l’Autre est aussi le thème du spectacle que nous vous proposons. Non loin, sur la Place Robert De Cotte, des textes de Mohammed Dib seront présentés de manière nouvelle à 14h15 et 17h30. Il s’agit de slam accompagné de chant, une performance du slameur Loubaki.

    Sincères salutations

    Catherine Dib – Secrétaire-générale – siamdib.com

    Vous trouverez le programme complet de la fête, qui commence le 30 septembre, en suivant ce lien : http://fr.calameo.com/read/00034352499511f024d80; notre participation est mentionnée aux pages 9 et 10

    Publié par Catherine DIB | 20 septembre 2016, 18:06
  17. je voudrais être sûre d’avoir bien compris avant de commencer le concours d’écriture, il s’agit bien de raconter une de nos plus grande lecture, et pas de raconter une histoire comme cela m’est déjà arrivée?

    Publié par lab | 4 octobre 2016, 17:35
  18. Bonjour,
    Pouvez-vous me dire comment vous soumettre un article? Je ne parviens pas à trouver sur votre site, pourtant si riche, d’adresse de contact valide pour vous adresser un petit travail.Je n’ai sans doute pas su chercher.
    Merci

    Publié par Sonia Le Moigne-Euzenot | 19 décembre 2016, 16:22

Le tour du monde des arts francophones

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les dossiers

%d blogueurs aiment cette page :