Archives

Comptes-rendus de lecture

Cette catégorie contient 127 articles

Tarik Khider, L’Affaire Khider. Histoire d’un crime d’Etat impuni

Assassinat de Mohamed Khider : un crime d’Etat Par Ali Chibani L’histoire de l’Algérie indépendante est traversée d’assassinats politiques qui sont souvent la répétition du meurtre fondateur et longtemps inavoué d’Abane Ramdane, l’Architecte de la Révolution, par l’armée des frontières.                 Parmi ces assassinats, il y a celui de Mohamed Khider, tué par balles le 3 … Lire la suite

Chawki Amari, L’Âne mort

Désespérante lourdeur de l’être algérien Par Ali Chibani                 L’Algérie connait ces dernières années une certaine renaissance de sa littérature francophone publiée sur place, et ce malgré un lectorat peu important et souvent peu intéressé. Cependant, rares sont les livres qui passent la frontière pour être publiés à l’étranger – le contraire n’étant … Lire la suite

Abdelkader Djemaï, Le Nez sur la vitre

Impensés et héritages historiques dans Le Nez sur la vitre d’Abdelkader Djemaï Par Ali Chibani     Le nez sur la vitre[1] est un roman qui reflète parfaitement le style de son auteur et sa personnalité. Ouvert sur le monde, réaliste et généreux, Abdelkader Djemaï aime à s’intéresser aux histoires des gens simples qui deviennent … Lire la suite

Abdelkader Djemaï, Le chat de madame Michel

Écrire en empathie par Virginie Brinker A mi-chemin entre le conte et le court roman du quotidien, Le chat de madame Michel d’Abdelkader Djemaï donne à voir une écriture que l’on pourrait qualifier d’empathique, qui était déjà celle mise en œuvre dans Gare du Nord[1], épousant parfaitement, entre humour et tendresse, la vision du monde … Lire la suite

Guy Alexandre Sounda, Confessions d’une sardine sans tête.

Un « long soliloque sinueux[1] » par Sonia Le Moigne-Euzenot     Le premier roman de Guy Alexandre Sounda a pour titre Confessions d’une Sardine sans tête, titre désopilant et énigmatique que les surréalistes n’auraient pas renié. L’auteur s’appuie sur ses expériences de comédien et de dramaturge pour nourrir son écriture. Le récit est façonné comme une pièce … Lire la suite

Patrick Voisin (dir.), Ahmadou Kourouma, entre poétique romanesque et littérature politique

Patrick Voisin (dir.), Ahmadou Kourouma, entre poétique romanesque et littérature politique, Classiques Garnier, 2015 par Jonathon Repinecz (George Mason University) Cet ouvrage collectif offre un bouquet de lectures du premier roman d’Ahmadou Kourouma, Les Soleils des indépendances (1968), repère incontournable dans les canons littéraires africain et francophone. Rédigés par des chercheurs travaillant majoritairement sur le … Lire la suite

Wafa Ghorbel, Le jasmin noir

 Le jasmin noir de Wafa Ghorbel ou l’écriture des passions Par Haytham Jarboui Il n’est pas aisé de classer Le jasmin noir qui se situe aux frontières de plusieurs genres. Il est à la fois un roman épistolaire, un journal intime et une autofiction. Mais quelle est l’intrigue de cette œuvre inclassable sur le plan … Lire la suite

« Amer », mise en scène de Amine Adjina et Azyadé Bascunana

Amer : monologue de « fiction biographique » théâtrale Par Caroline Tricotelle C’est un récit de vie offert par Azyadé Bascunana auquel nous assistons au Tarmac. La comédienne désire rendre hommage à sa grand-mère décédée, à laquelle elle avait fait une promesse, encore non honorée. C’est un retard, une attente, qui correspondrait pour la comédienne au dernier moyen de la … Lire la suite

Dorcy Ingeli Rugamba, Francis Busignies, Marembo,

Une lecture de Marembo de Dorcy Ingeli Rugamba et Francis Busignies par Virginie Brinker Marembo est une ode, à tous les disparus du génocide des Tutsi au Rwanda. Un témoignage qui dit la difficulté de survivre aux êtres chers définitivement perdus. Un dialogue qui se poursuit, malgré tout, au fil des pages avec eux. Dans un … Lire la suite

Henri Jules Julien, De la justice des poissons  

De la justice des poissons : Une réponse ambiguë à une situation ambiguë (Jusqu’au 18 mars 2017 au Tarmac) Par Victoria Famin   Sur une scène dépouillée, presque nue, habillée seulement par une lumière qui tourne tel un phare, la contrebasse de David Chiesa accueille les spectateurs pour un dialogue avec les idées. Une musique saccadée, … Lire la suite

Tous les dossiers