Archives

Comptes-rendus de lecture

Cette catégorie contient 123 articles

Guy Alexandre Sounda, Confessions d’une sardine sans tête.

Un « long soliloque sinueux[1] » par Sonia Le Moigne-Euzenot     Le premier roman de Guy Alexandre Sounda a pour titre Confessions d’une Sardine sans tête, titre désopilant et énigmatique que les surréalistes n’auraient pas renié. L’auteur s’appuie sur ses expériences de comédien et de dramaturge pour nourrir son écriture. Le récit est façonné comme une pièce … Lire la suite

Patrick Voisin (dir.), Ahmadou Kourouma, entre poétique romanesque et littérature politique

Patrick Voisin (dir.), Ahmadou Kourouma, entre poétique romanesque et littérature politique, Classiques Garnier, 2015 par Jonathon Repinecz (George Mason University) Cet ouvrage collectif offre un bouquet de lectures du premier roman d’Ahmadou Kourouma, Les Soleils des indépendances (1968), repère incontournable dans les canons littéraires africain et francophone. Rédigés par des chercheurs travaillant majoritairement sur le … Lire la suite

Wafa Ghorbel, Le jasmin noir

 Le jasmin noir de Wafa Ghorbel ou l’écriture des passions Par Haytham Jarboui Il n’est pas aisé de classer Le jasmin noir qui se situe aux frontières de plusieurs genres. Il est à la fois un roman épistolaire, un journal intime et une autofiction. Mais quelle est l’intrigue de cette œuvre inclassable sur le plan … Lire la suite

« Amer », mise en scène de Amine Adjina et Azyadé Bascunana

Amer : monologue de « fiction biographique » théâtrale Par Caroline Tricotelle C’est un récit de vie offert par Azyadé Bascunana auquel nous assistons au Tarmac. La comédienne désire rendre hommage à sa grand-mère décédée, à laquelle elle avait fait une promesse, encore non honorée. C’est un retard, une attente, qui correspondrait pour la comédienne au dernier moyen de la … Lire la suite

Dorcy Ingeli Rugamba, Francis Busignies, Marembo,

Une lecture de Marembo de Dorcy Ingeli Rugamba et Francis Busignies par Virginie Brinker Marembo est une ode, à tous les disparus du génocide des Tutsi au Rwanda. Un témoignage qui dit la difficulté de survivre aux êtres chers définitivement perdus. Un dialogue qui se poursuit, malgré tout, au fil des pages avec eux. Dans un … Lire la suite

Henri Jules Julien, De la justice des poissons  

De la justice des poissons : Une réponse ambiguë à une situation ambiguë (Jusqu’au 18 mars 2017 au Tarmac) Par Victoria Famin   Sur une scène dépouillée, presque nue, habillée seulement par une lumière qui tourne tel un phare, la contrebasse de David Chiesa accueille les spectateurs pour un dialogue avec les idées. Une musique saccadée, … Lire la suite

Sorj Chalandon, Le Quatrième Mur, mise en scène de Julien Bouffier

« Antigone, Anouilh et Beyrouth » Par Valerie Nehmé Beyrouth, 1982. La ville se perd aux mains de l’homme, qui lui-même a perdu de son humanité. La guerre s’intensifie. Les conflits politiques font rage. La mémoire s’efface peu à peu. Les lendemains n’existent plus. Alors, que reste-t-il, si ce n’est le rêve d’une vie autre que celle, … Lire la suite

Jean-François Deniau, La Lune et le Miroir

« Ecoutez, écoutez la très belle histoire… » par Perrine Buisson Paru en 2004 chez Gallimard, ce roman de Jean-François Deniau a des allures de conte oriental d’un autre temps. La lune et le miroir, son titre, annonce d’entrée le paradoxe et la dualité, il sonne comme le titre d’une fable dont on attend la morale finale. … Lire la suite

Léonora Miano, Crépuscule du tourment

L’expression plurivoque d’obsessions intimes par Sonia Le Moigne-Euzenot   Crépuscule du tourment[1], le dernier roman paru de Léonora Miano est un livre dense et érudit. Il concentre les interrogations identitaires qui ont nourri toute son œuvre, privilégie la parole des femmes comme dans la grande majorité de ses livres, recourt encore à un système énonciatif … Lire la suite

Kaoutar Harchi, À l’origine notre père obscur

À l’origine notre père obscur : une mise en scène de la parole par Sarah Assidi   Jeune écrivaine et sociologue française, Kaoutar Harchi s’intéresse dans ses romans à la violence des relations humaines au sein de la société.  À l’origine notre père obscur est son troisième roman publié chez Actes Sud après Zoné cinglée (Sarbacane, … Lire la suite

Tous les dossiers