Nos partenaires

Médias web, musées, événements incontournables … Voici une présentation des partenaires de La Plume Francophone, mais aussi de nos coups de cœur parmi les acteurs de ces littératures… Cliquez, découvrez!

Africultures est le magazine officiel des arts africains et de la Diaspora. Signalons à la rédaction du magazine Sylvie Chalaye, universitaire spécialiste du théâtre afro-caribéen, et Olivier Barlet, spécialiste du cinéma francophone.

Gangoueus est un bloggueur très productif qui apparait sur le Web en 2007. Depuis, il est devenu une figure incontournable des écritures afro-caribéennes comme sud-américaines. Auto-didacte et véritable passionné, Gangoueus anime aussi, depuis 2012,  l’émission littéraire Les lectures de Gangoueus diffusée sur Sud-Plateau TV.

En 2012, France Ô crée son premier prix littéraire, le Prix Océans. Babelio contacte alors http://babelio.files.wordpress.com/2013/01/img_0775site1.jpgLa Plume Francophone pour sélectionner les romans de 2012 qui seront présentés au jury – présidé par Alain Mabanckou. Le 9 janvier 2013, nous avons eu le plaisir d’apprendre que le prix Océans était attribué à Scholastique Mukasonga pour Notre-Dame du Nil. Les retours de La Plume Francophone sur le site de notre partenaire Babelio.


logobabBabelio et La Plume Francophone, c’est l’histoire d’une longue collaboration amicale depuis 2008. Babelio est un réseau social dédié aux livres et aux lecteurs qui connaît un réel succès. Il permet de créer et d’organiser sa bibliothèque en ligne, d’obtenir des informations sur des œuvres, de partager et d’échanger ses goûts et impressions littéraires avec d’autres lecteurs. Babelio associe régulièrement La Plume francophone à son opération « Masse critique » consistant à chroniquer un livre après envoi d’un exemplaire par l’éditeur.

                                                                                                                                                                10390467_10153409983534814_8844476437593812736_nI/O Gazette est un journal éphémère, gratuit et itinérant, entièrement consacré à la critique de théâtre. Lancé en juillet 2015 au Festival d’Avignon, I/O Gazette poursuit son aventure à Paris, au Festival d’Automne. I/O Gazette compte parmi ses auteurs plusieurs rédacteurs de La Plume Francophone.

En janvier 2013, la rédaction de la célèbre émissionUn_Livre_Un_Jour « Un livre, Un jour » contacte La Plume Francophone. Il s’agit au départ de diffuser sur notre page Facebook les retours du Festival Etonnants Voyageurs à Brazzaville, où s’est rendue l’équipe de « Un livre, Un jour » en février 2013. Partant, notre collaboration s’est étendue à la publication d’un dossier « Un livre, Un jour aux Etonnants Voyageurs », consacré aux œuvres présentées dans l’émission quotidienne, diffusée sur France 3 et TV5 Monde.

En 2007, nous rencontrons Tristan Leperlier, ancien de l’ENS Paris qui crée alors l’Association Francophonie-ENS avec un objectif : fédérer les chercheurs en francophonie dispersés chacun dans une discipline des sciences humaines. L’association se range clairement du côté de l’interdisciplinarité, visant le partage des savoirs. Tristan et son équipe ont donc créé le séminaire « Créer et diffuser en francophonie », qui réunit à chaque fois différents acteurs de la francophonie: écrivains, éditeurs, linguistes ou militants…

INterculturel francophonie

Depuis 2006, nous collaborons régulièrement à la revue de grande qualité Interculturel Francophonies, dirigée par Andrea Cali, universitaire italien, qui parait aux presses de l’Alliance française de Lecce. Outre les dossiers spéciaux consacrés à Boubacar Boris Diop ou Tierno Monénembo, nous publions aussi depuis trois ans des compte-rendus de lecture sur les dernières parutions d’œuvres littéraires francophones.

le tarmac Logo

Le Tarmac est le théâtre de la scène internationale francophone. Depuis 10 ans, son équipe s’investit pour proposer une programmation différente, alternative et exigeante. Situé au cœur du XXème arrondissement, le lieu accueille des rencontres culturelles, héberge des résidences d’artistes, dispose d’une librairie avec une sélection intéressante d’ouvrages francophones… Nous avons tout naturellement eu envie de collaborer avec cette structure unique, à travers un partenariat mis en place depuis 2014. Au-delà des compte-rendus de spectacle (théâtre, danse) proposés par les rédacteurs de La Plume Francophone, nous faisons désormais partie du comité de lecture du théâtre, et nous accompagnerons le Tarmac au cours de deux journées thématiques prévues pour la saison 2015-2016..

En 2007, Dominique Loubao, présidente du Salon de La Plume Noire, nous invite comme Jury du Prix Senghor de la création littéraire. C’est Wilfried N’Sondé qui remporte ce prix qui consacre un premier roman, avec Le coeur des enfants léopards – le choix de notre équipe.

On aime l’initiative proposée par l’association Mahogany Afro Cultures derrière laquelle se cachent trois femmes brillantes : un écrivain : Léonora Miano, deux universitaires : Nathalie Etoke (Connecticut College), Frieda Ekotto (Ann Arbor, Michigan). Ensemble, les trois intellectuelles ont conçu une sorte de laboratoire interdisciplinaire et indépendant de toute institution où, dans la lignée des cultural studies, elles cherchent à construire et promouvoir une pensée « afropéenne » et « afrodiasporique » qui tient compte de l’expérience largement méconnue des Afrodescendants et des Subsahariens. Un travail passionnant qui a le mérite de croiser les méthodologies et les discours de manière inédite, au point que l’« Afropéanité«  est une terminologie désormais d’usage dans le discours universitaire.

Cultures Sud est la revue officielle des littératures du Sud remarquablement dirigée par Nathalie Philippe, et plusieurs membres de La Plume Francophone ont le plaisir d’y contribuer. Non seulement de grands noms de la recherchent s’y expriment mais, phénomène intéressant, les écrivains y jouent à leur tour les critiques, pour le meilleur à chaque fois. Anciennement connue comme « Notre Librairie », Cultures Sud dispose d’archives anciennes et très riches, et la revue vient d’annoncer la numérisation des numéros de 1969 à 2009 pour une mise à disposition gratuite via les sites de la BnF, Gallica, et de certains Instituts français.

L’Organisation Internationale de la Francophonie a certes vocation à promouvoir une certaine vision de la langue et de la culture française qui nous semble parfois un peu passéiste. Pourtant, l’OIF dispose d’un pôle culturel très actif et ne manque pas de célébrer les grands moments de l’histoire littéraire francophone, comme en 2011, lors du cinquantenaire de « L’Aventure Ambiguë ». Pour l’occasion, en partenariat avec l’association Francophonie-ENS, un membre de La Plume Francophone avait été invité à animer une table ronde avec Jacques Chevrier, en présence de Cheikh Hamidou Kane et Abdou Diouf.

Ce qu’on aime à la BPI, ce n’est pas les longues files d’attente sous la pluie pour accéder à la bibliothèque. On aime plutôt la richesse du catalogue, et surtout un événement annuel, Les Rencontres d’Encre et d’Exil, dont les actes des manifestations passées ont été publiés et sont disponibles à la BPI. Pour le reste, la BPI offre chaque année une saison culturelle et des débats passionnants. Restez connectés!

La Bibliothèque Nationale de France a ajouté La Plume Francophone à ses signets il y a déjà quelques années, témoignant d’une grande confiance dans notre travail. En retour, nous suivons l’activité de la BNF de près et diffusons régulièrement événements et nouveautés sur notre page Facebook. Signalons la récente mise en ligne sur le site de la BNF de quatre portails web thématiques : Développement durable, Europe, Francophonie et Sociétés en débats. Ils donnent accès à une importante sélection de textes de référence, de documents et d’informations actualisées, reflets virtuels des ressources documentaires de la Bibliothèque du Haut-de-jardin. Ici, le portail Francophonie.

Le Musée Dapper est à nos yeux un lieu incontournable à Paris. Au cours des dernières années, le Musée expose les photographies de Sapeurs de Baudouin Mouanda et Hector Mediavilla, accueuille un colloque international consacré à Kossi Efoui ou encore le « Mahogany March », manifestation culturelle initiée par l’écrivaine Léonora Miano. « Dapper » est un lieu de partage, de rencontre, et d’expertise dans le monde des arts et cultures d’Afrique, des Caraïbes, et de leur diaspora.

Un peu comme le Musée Dapper, le Musée du Quai Branly est un de nos lieux favoris à Paris. D’abord pour sa médiathèque extrêmement bien fournie, avec une vue imprenable sur la Seine. Pour ses collections permanentes, mais aussi pour l’audace du musée qui n’hésite pas à naviguer entre Histoire, ethnologie et art… des zoos humains à l’anthropologie du cheveu… Le Musée du Quai Branly propose aussi des cycles de conférences et des colloques qui attirent chercheurs, créateurs et visiteurs du monde entier.

En 2011, le Lavoir Moderne Parisien, véritable institution dans le domaine de la scène afro-caribéenne, croule sous les dettes et se retrouve condamné à fermer ses portes. La Plume Francophone soutient alors Hervé Breuil, l’ancien directeur qui avait entamé une grève de la faim. Aujourd’hui, le théâtre poursuit ses activités culturelles au cœur de la Goutte d’Or; c’est aussi le Quartier Général du groupe activiste FEMEN.

Le Festival Étonnants Voyageurs a vu le jour en 1990 à Saint-Malo. Depuis, le festival a essaimé et s’est doté, en plus de Saint-Malo, d’une version « Sud » itinérante… Bamako, Port-au-Prince, Brazzaville… Imaginé et dirigé par Michel Le Bris, écrivain breton amoureux de Stevenson et Conrad, et désireux « d’une littérature aventureuse, voyageuse, ouverte sur le monde, soucieuse de le dire – et qu’on en finisse une bonne fois avec les prétentions des avants-gardes, le poids des idéologies, le nombrilisme prétendument si « français » ! ». Plus de 20 ans après sa création, Les étonnants voyageurs est le premier festival du livre en France, et, détail important, détient les archives d’une période charnière dans les lettres francophones, qui n’avaient alors guère de visibilité.

Le Comptoir Général a plusieurs facettes et devient peu à peu incontournable dans la vie culturelle parisienne. Espace éco-responsable et d’éthique franchement altermondialiste, le Comptoir Général affiche aussi un regard plein d’humour sur le monde postcolonial avec son Musée de la Françafrique. Le Comptoir Général dispose d’un auditorium/théâtre/restaurant à ses heures, d’un café où Brazzaville rencontre Dakar au bord du canal de l’Ourq, et d’une programmation culturelle passionnante. A suivre de près, car le monde est petit…

LimagLe site Limag, créé par Charles Bonn en 1989, est une base de données qui répertorient toutes les publications en lien avec la littérature francophone du Maghreb. Les articles de La Plume Francophone y sont signalés.

Comment ne pas citer l’Université Paris-Sorbonne et le Centre International d’Etudes Francophones?  Co-fondateurs de La Plume Francophone, _sorbonnenous nous y sommes rencontrés, et avons été marqués par les enseignements des professeurs Beïda Chikhi et Priska Degras, à qui nous adressons ici toute notre amitié et notre profonde admiration.

 Vous souhaitez nous contacter pour un partenariat? contact@laplumefrancophone.com

Discussion

Pas encore de commentaire.

Le tour du monde des arts francophones

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les dossiers

%d blogueurs aiment cette page :