Vous lisez...
Comptes-rendus de lecture

De l’enfance à l’adolescence : des heures fragiles

Pour clore l’année, La Plume Francophone vous propose un dossier sur une transition qui mène de l’enfance à l’adolescence, puis de l’adolecence à l’âge adulte, nous interrogerons ces passages pour comprendre ce qu’ils confèrent de grandeur mais aussi de fragilité à l’être. Du sentiment de toute puissance à son renoncement, nous analyserons comment se dessinent ces heures incontournables. Parcourir ces âges fondamentaux, c’est s’interroger sur ce qui survit, marque, endurcit l’âme humaine et conditionne, en façonnant ou en modelant, pour le meilleur ou pour le pire, les destins à venir.

Le dossier entend ainsi renouveler le goût des douces ou amères premières fois et lever le voile sur ce que les auteurs conservent de ces âges, sur ce qui leur restent encore en bouche alors que le temps est passé, a balayé et emporté bien des souvenirs sur son passage. À travers les oeuvres de Gaël Faye, Petit Pays (Grasset, 2016), de Wajdi Mouawad, Assoiffés (Actes Sud, 2007), de Natacha Appanah, Tropique de la violence (Gallimard, 2016), ou encore de Fanny Britt et Isabelle Arsenault, Jane, le renard et moi (La Pastèque, 2013), les auteurs renouvellent des vertiges, caressent des fantômes sans jamais se départir de la conscience de les avoir quittés à jamais.

 

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Le tour du monde des arts francophones

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les dossiers

%d blogueurs aiment cette page :