Vous lisez...
Les P'tites Plumes

La Plume Francophone Jeunesse : Malika Ferdjoukh, Minuit-cinq

La Plume Francophone Jeunesse…
Pour la première fois, La Plume Francophone donne carte blanche à de jeunes chroniqueurs recrutés parmi les élèves de CM1 et CM2 de l’école élémentaire Denis Diderot à Sainte-Geneviève-des-Bois. A l’origine, le pari lancé par l’équipe enseignante au sein de l’établissement était double. Les élèves, âgés de 9 à 11 ans, ont été d’abord initiés à l’écriture poétique. Les textes recueillis ont fait l’objet d’une publication sur un blog créé pour l’occasion. Puis les lecteurs chevronnés se sont emparés de contes d’auteurs francophones et nous ont livré ces chroniques, sous des plumes déjà bien affirmées.

Des histoires de sirènes, de princesses, d’ogres et de génies, et des histoires pleines de sagesse qui nous ravissent parce que finalement la littérature n’est rien d’autre que cela : des images mises en mots.

Nous sommes fiers d’accueillir sur le blog ces toutes premières chroniques qui inaugurent un projet qui mérite d’être développé dans d’autres écoles.

Bonne lecture !

La Plume Francophone

 « Un conte de fée »

par Y. S.

Minuit-cinq est un livre de Malika Ferdjoukh. C’est l’histoire d’une princesse qui a perdu son collier et qui promet une récompense à celui ou à celle qui le retrouve.

La princesse Daniela Danilova est Italienne. Elle est amoureuse du comte Orlok. Un jour, lors d’une balade, alors qu’elle parlait avec le comte, elle effleura machinalement sa gorge et elle sentit que son collier avait disparu.

Il a été retrouvé par Minuit-Cinq, sa soeur Bretelle et un de ses amis Emil. Ensemble, ils sont partis le redonner à la princesse Daniela Danilova.

En échange, la princesse leur donna des vêtements tout propres mais les enfants voulaient de l’argent alors ils rendent leurs vêtements. Du coup, ils n’ont aucune récompense.

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est l’amitié entre Bretelle et la fée. Et le spectacle d’Emil et ses souris était très marrant.

Ce que je n’ai pas aimé, c’est que la princesse Daniela Danilova ne tient pas sa promesse de donner de l’argent à ceux qui auront retrouvé son collier.

 « Tout revient dans l’ordre »

par R. L.

 Malika Ferdjoukh vient d’Algérie et vit à Paris. Minuit-cinq est son sixième ouvrage.

Une princesse a perdu son collier et celui ou celle qui le retrouvera aura une récompense… Des enfants pauvres trouvent ce collier… et n’ont aucune récompense !

J’ai aimé ce livre car les enfants sales deviennent tout propres juste 2 minutes et ça ne leur plaît pas ! Ils redeviennent donc sales et sont contents !

« La nuit du suspect »

par A. P.(CM2)

Malika Ferdjoukh

Minuit-Cinq est un livre écrit par Malika Ferdjoukh, auteure née à Bougie en Algérie 1957. Elle a réalisé des vidéos, des livres et elle a fait du cinéma.

Le livre parle d’une personne qui s’appelle Minuit-Cinq, un garçon de 10 ans. Cela se passe dans un quartier malfamé (de mauvaise réputation) à la fête de Noël. Il apprend avec son copain et sa sœur que quelqu’un avait volé le collier de la princesse Daniela Danilova qui avait promis une forte récompense à celui ou à ceux qui le retrouveraient. Un jour, ils décident de rechercher le collier. Ils mènent l’enquête à trois. Il y a beaucoup de suspects. Finalement, ils le retrouvent et ils reçurent la récompense promise par la princesse. Ils étaient contents tous les trois et rentrèrent à la maison.

Je n’ai pas beaucoup aimé l’histoire car, pour moi, il n’y a pas assez d’aventures et d’action. La morale qu’on pourrait en tirer est que les méchants se font toujours avoir à la fin. Cependant, je trouve que l’histoire est bien racontée et je souhaite une bonne lecture à tous ceux qui la liront.

 « De l’aventure et de l’humour »

 par A.

J’ai  aimé le livre Minuit-cinq de Malika Ferdjoukh car il y a de l’aventure et c’est drôle.

C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui sont pauvres et qui ne savent pas où sont leurs parents. La princesse Daniela Danilova a perdu son collier et promet une prime de 30 euros pour celui qui le retrouvera. Noël approche, Bretelle et Minuit-cinq trouvent le collier. Enfin ils sont invités par la princesse dans le palais, le Comte Orlock essaie de prendre le collier pour le donner à la princesse et se marier avec elle mais ne réussit pas. Les enfants s’enfuient car le comte Orlock a tué la souris d’Émil car tout le monde avait peur de la souris. Bretelle et Minuit-Cinq retrouvent leur mère. Leur compagnon Emil vient et vit avec eux.

Malika Ferdjoukh, Minuit-Cinq Paris, éd. Neuf, 2002

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Le tour du monde des arts francophones

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les dossiers

%d blogueurs aiment cette page :