Vous lisez...
Les P'tites Plumes

La Plume Francophone Jeunesse : Alex Godard, Maman Dlo

La Plume Francophone Jeunesse…

Pour la première fois, La Plume Francophone donne carte blanche à de jeunes chroniqueurs recrutés parmi les élèves de CM1 et CM2 de l’école élémentaire Denis Diderot à Sainte-Geneviève-des-Bois. A l’origine, le pari lancé par l’équipe enseignante au sein de l’établissement était double. Les élèves, âgés de 9 à 11 ans, ont été d’abord initiés à l’écriture poétique. Les textes recueillis ont fait l’objet d’une publication sur un blog créé pour l’occasion. Puis les lecteurs chevronnés se sont emparés de contes d’auteurs francophones et nous ont livré ces chroniques, sous des plumes déjà bien affirmées.

Des histoires de sirènes, de princesses, d’ogres et de génies, et des histoires pleines de sagesse qui nous ravissent parce que finalement la littérature n’est rien d’autre que cela : des images mises en mots.

Nous sommes fiers d’accueillir sur le blog ces toutes premières chroniques qui inaugurent un projet qui mérite d’être développé dans d’autres écoles.

Bonne lecture !

La Plume Francophone

La méchante sirène

par S. B.

  Maman_Dlo

D’abord, c’est une petite fille de village nommée Cécette. Elle habite avec sa grand-mère à l’écart de la ville en Martinique. Sa grand-mère ne sait ni lire ni écrire. La mère de Cécette envoie une lettre qui dit qu’elle ne pourra pas venir la voir, ce qui déçoit la petite Cécette.

Puis, un jour où Cécette ne sait plus quoi faire, elle part voir Racik qui lui raconte l’histoire de deux frères pêcheurs. Une sirène que l’on appelle Maman-Dlo vint à leur rencontre et les interpela : « Regardez sous l’eau, il y a de l’or ». Un des frères fut attiré par l’apparence de l’or, l’autre le mit en garde : « Non ! c’est un piège » mais il y alla quand même et disparut !

Plus tard, la mère renvoie une lettre à Cécette où elle l’invite à aller chez elle. Elle est toute heureuse. Le lendemain, la petite fille a pris le bateau pour rejoindre sa maman.

J’ai bien aimé ce livre car c’est une petite fille qui est avec sa grand-mère et non pas avec sa mère et moi j’aime quand cela change.

 Une histoire triste

par A. M.

C’est l’histoire d’une petite fille qui doit choisir entre rester avec sa grand-mère ou aller voir sa mère en vacances. Telle est l’histoire que nous raconte Alex Godard qui est né aux Antilles.

Cécette a une grand-mère qui a des difficultés à lire. Sa maman est en vacances. Il y a bien longtemps, le père de Cécette était parti en mer. Il n’est jamais revenu parce qu’on croit qu’il a été enlevé pas la Maman-Dlo qui est une créature sous-marine (Reines des Eaux).

Un jour, Cécette essaie de descendre du toit où elle est montée, mais Man Ninie sa grand-mère est déjà là. «- Tonnerre ! Gronde Man Nini. Cécette combien de fois t’ai-je dit que les filles ne doivent pas grimper aux arbres ? S’il t’arrivait malheur, que dirais-je au gendarme, et à ta mère ? »

Alors que Man Ninie s’est absentée pour toute une journée, Cécette flane le long de la plage, puis traverse une partie de la mangrove, pour aller à l’Anse-Bois-d’Inde. Là, elle ramasse des coquillages, et aussi du sable rosé.

Moi, je n’aime pas ce livre car Cécette doit choisir entre sa mère et sa grand-mère et il n’y a pas d’humour. Cécette reçoit tous les mois une lettre de sa mère qui est en vacances. La dernière c’était pour qu’elle la rejoigne en Métropole. Cela donne une tonalité positive à cette triste histoire.

La terrible sirène des eaux

par A.

Alex Godard

D’abord, c’est l’histoire d’une petit fille qui habite avec sa grand-mère qu’elle aide à lire et à écrire. Ensuite, elle reçoit des lettres de sa mère qui lui dit qu’elle ne pourra pas venir. Après, elle reçoit une autre lettre où elle lui dit de la rejoindre en Métropole. Enfin, elle va en bateau chez sa mère et dit « au revoir » à ses grands-parents.

Avant de partir son grand-père lui a appris ce qu’est une Maman-Dlo : une sirène qui emmène les hommes sous l’eau en faisant croire aux pêcheurs qu’il y a de l’or dans le ventre de la mer.

Je pense que ce livre est bien car j’ai aimé le passage de la Maman-Dlo et aussi quand la fille apprend à lire à sa grand-mère.

Axel Godard, Maman-dlo, Paris, éd. Albin Michel, 1998.

Advertisements

Discussion

Pas encore de commentaire.

Le tour du monde des arts francophones

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les dossiers

%d blogueurs aiment cette page :